Réclamation Volotea : Indemnisation retard / Annulation de vol

Tout est prêt, bagages bouclés, réservations d’hôtels validées, vous vous voyez déjà dans l’une des 77 capitales régionales desservies par la compagnie aérienne low-cost Volotea. Oui mais voilà : vous venez de recevoir un e-mail vous informant que votre vol a été nettement retardé voire pire, annulé.
Dans certains cas, vous pouvez prétendre à une indemnisation.

Mon vol est annulé / retardé : quelles sont les démarches pour une réclamation ?

Volotea vous informe par mail ou par téléphone que votre vol a été annulé ou présente un retard supérieur à 3 heures, ce qui vous oblige à vous désister ? Sachez que vous avez la possibilité d’obtenir un dédommagement de la part de la compagnie aérienne, voire dans certains cas du remboursement intégral de votre billet.

Pour ce faire, le site internet de Volotea met à votre disposition un formulaire de réclamation. Sélectionnez le motif de votre réclamation, le numéro de votre réservation ainsi que l’adresse e-mail ou le nom de famille d’un contact. Il faudra alors vous armer de patience, le délai moyen de réponse étant de 4 à 6 semaines.

Pour toute question, vous pouvez contacter par mail le service client de Volotea, du lundi au vendredi, de 7 h à 22 h. Le petit plus : un service en espagnol, français, anglais, italien ou grec.
Vous pouvez également adresser un courrier recommandé à l’adresse postale du siège de Volotea :

Travessera de Gracia 56 – 4e
08006 BARCELONE.

Il est à noter enfin qu’il existe des sociétés de recouvrement spécialisées dans l’obtention d’indemnités pour les passagers. Vous pouvez faire appel à eux pour gagner du temps et augmenter vos chances de réussite. Il suffit de suivre le formulaire pour connaître votre indemnité et déposer votre dossier.

avion-volotea

Mon vol est annulé / retardé : dans quels cas puis-je prétendre à une indemnisation ?

Le règlement 261 / 2004 de l’Union européenne prévoit une indemnisation financière du voyageur en cas de retard important ou d’annulation. Mais cette réglementation a des limites et ne concerne que les motifs suivants :

  • Avarie sur l’appareil
  • Problème de l’équipage (temps de vol dépassé, pilote malade)
  • Grève du personnel Volotea
  • Vol annulé par défaut de demande d’autorisation de survol
  • Aucune raison au retard ou à l’annulation de votre vol n’est fournie par Volotea : vous êtes en droit de réclamer le remboursement intégral de votre billet.

Vous pourrez donc prétendre à une indemnisation uniquement lorsque la cause du retard ou de l’annulation est directement imputable à Volotea.
Le montant de l’indemnisation ne dépendra alors pas du prix du billet mais de la distance que vous auriez dû parcourir : 250 euros pour une distance inférieure à 1 500 km, 400 euros pour une distance comprise entre 1 500 et 3 500 km, 600 euros pour un voyage dépassant les 3 500 km.

Les causes « extérieures » à Volotea ne donneront pas lieu à un dédommagement :

  • Problème météorologique : il conviendra de vérifier la véracité de ce motif auprès des METAR (données météo aéronautiques)
  • Passager malade nécessitant un déroutement
  • Péril aviaire (impact d’un oiseau sur l’avion)
  • Foudroiement : l’avion doit être contrôlé avant de repartir
  • Problème de sécurité à l’aéroport de départ ou d’arrivée (notamment en cas d’attaque terroriste)
  • Interdiction de survol malgré la demande réglementaire de la part de la compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *